L'A(narchie)rt vidéo

Publié le

Nicole Brenez et Isabelle Marinone ont eu la merveilleuse idée d'organiser à l'Institut National d'Histoire de l'Art (Paris), les 2 et 3 avril, des Journées d'études Anarchie et Cinéma - histoires, théories et pratiques des cinémas libertaires. Une manière de prolonger la réflexion de Miguel Almereyda, le père de Jean Vigo, qui écrivait en 1914 :

"Arme à double tranchant, le cinéma - comme la langue d'Esope - peut être bon ou mauvais. C'est à nous de la prendre et de l'utiliser au service du progrès, de la justice et de la beauté".

Quel bonheur de voir enfin les mythiques films d'Armand Guerra et du Cinéma du Peuple, La Commune, Les Misère de l'aiguille, Le vieux docker…; de découvrir La mouvance Provoc' du cinéma de Belgique (1963-1975) avec les sulfureux David Mc Neil, Jean-Marie Buchet, Roland Lethem, Philippe Simon…; les magnifiques Mujeres Creando de Bolivie et leurs Zones Autonomes Télévisuelles… et bien sûr, voir, écouter, admirer, Hélène Chatelain et Armand Gatti…

J'ai eu l'honneur de participer à ces rencontres en donnant une conférence mathépoétique après avoir montré ma vidéo Totinouï (produite par les Instants Vidéo Numériques et Poétiques), réalisée au lendemain de la mort du poète électronique Gianni Toti.

http://www.dailymotion.com/video/xcv626_9-anarchie-et-cinema_shortfilms

L'Anarchie est une aventure humaine au même titre que la création artistique quand cette dernière révolutionne en permanence son langage. Les mots, les sons, les images ont droit tout autant que les hommes à leur émancipation.

Marc Mercier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article